Gio Ponti Musée des Arts Décoratifs de Paris MAD

Gio Ponti

by Nafsika Guerry-Karamaounas
16 décembre 2018

Tutto Ponti. Gio Ponti au Musée des arts décoratifs – MAD, à Paris. Considéré comme l’un des architectes et designers les plus influents du XXe siècle, Gio Ponti (1891-1979) est surnommé «Le Corbusier italien».

 

On le surnomme « Le Corbusier italien », on lui attribue de nombreuses œuvres qui ont révolutionné aussi bien le design que l’architecture. Comme son confrère suisse il privilégiera toujours la lumière et l’espace, la couleur et la joie de construire, de se mouvoir.

 

"Exigez d'eux (les architectes) des maisons heureuses et parfaites pour réconforter votre vie, avec une architecture civilisée, belle, lumineuse et sereine, de couleur claire et pure" Gio Ponti

L’œuvre du grand Gio Ponti est pour la première fois montrée au Musée des Arts décoratifs de Paris ; une rétrospective jamais consacrée à l’artiste qui dévoile une création on ne peut plus prolifique et véritablement touche à tout. Pour ce faire, la scénographie a été attribuée  à l’agence Wilmotte & Associés, avec pour collaborateur le graphiste Italo Lupi. 

"Revenons à des chaises-chaises, des maisons-maisons, des objets sans étiquette, sans adjectif, des choses simples comme il faut, vraies, naturelles, simples et spontanées." Gio Ponti

Le parcours s’articule autour de 500 pièces allant de la verrerie, au mobilier, en passant par des dessins, des photos ou encore des journaux. Pour beaucoup, elles sont des œuvres inédites au public car elles ne sont jamais sorties de leur lieu d’origine. L’œuvre présentée se lit comme un fil d’Ariane puisqu’elle s’étend sur l’ensemble de la carrière du « parrain du design et de l’architecture » allant de 1921 à 1978. 

Sont exposées également des lettres de Gio Ponti à sa famille,  ses amis, ses collaborateurs. Certaines se lisent comme un poème, d'autres se regardent comme un tableau.

Lettre dessinée à Tony Bouilhet, 1974

"Les parois, concevez-les comme des surfaces détachées, qui limitent des espaces mais ne ferment pas des volumes" Gio Ponti

Premier immeuble Montecatini

Chaque espace est aménagé de façon à rendre grâce au travail de l’homme dont la recherche artistique était telle qu’il n’y avait finalement aucune limite, ou le ciel peut-être.  Ce sont les yeux émerveillés que le spectateur traverse les années au gré des créations de Gio Ponti et qu’il termine sa progression sur ce qui est appelé « la six period-rooms » un genre de « panic room » où sont reconstituées en grandeur nature, des espaces « Gio Ponti ». Au-delà du mobilier, c’est une atmosphère, un courant, une pensée qui sont incarnés.

Palazzo del Bo, 1942

Olivier Gabet, le directeur du MAD dira de Gio Ponti : « …seuls les grands créateurs ont cette fibre humaniste, cette capacité à jongler avec la poésie, la peinture, l’illustration, l’écriture, voire l’ingénierie… avec le même bonheur. De transformer une matière d’intelligence en arts. Même avec la revue Domus qu’il a fondée en 1928, et à laquelle était consacré dans ces murs, en 1973, une exposition célébrant ses quarante-cinq ans d’existence, il n’a jamais fait montre d’aveuglement, mais au contraire d’une grande ouverture d’esprit. »

« Une maison à l’italienne » est une véritable appréhension de la vie, allant de l’inaperçu à l’impressionnant, tutto insomma, Tutto Ponti 

 

1921Diplômé de l’école polytechnique de Milan

1923 Nommé directeur de la manufacture de porcelaine Richard-Ginori

1925 Pièces d’inspirations néoclassique primées à l’Exposition internationale des Arts Décoratifs de Paris

1928 Création de la revue Domus

Années 30 Construction des Case tipiche et des bureaux de la société Montecatini / Réalisation des luminaires pour Fontana Arte, des couverts pour Krupp, des étoffes pour De Angeli-Frua et Ferrari, du mobilier pour Casa e Giardino.

1940 Réalisation de fresques monumentales au Palazzo del Bo de l’Université de Padoue.

1949 Création de la machine à café aérodynamique La Cornuta pour Pavoni

1951 Création de la chaise Leggera pour Cassina.

Années 60 construction dela villa Planchart à Caracas et la tour Pirelli à Milan.

1970 Cathédrale de Tarente 

1974 Denver Art Museum

PRATIQUE

Musée des Arts Décoratifs - Nef
107, rue de Rivoli
75001 Paris
Tél. : +33 (0)1 44 55 57 50
Métro : Palais-Royal, Pyramides ou Tuileries
Autobus : 21, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81

Jusqu'au 5 mai 2019