Banksy

Summer Street Art Festival in Genève

par L'Art à Genève
9 septembre 2019

La Galerie Bel Air Fine Art expose les oeuvres de quatre artistes de Street Art, Banksy, BYC, Pimax et M. Chat dans une usine désaffectée au coeur de Genève.

Le Summer Street Art Festival de Genève accueille jusqu’au 15 septembre une collection exceptionnelle de plus de 150 oeuvres.

Dans une ancienne serrurerie, à seulement quelques mètres du Lac, la Galerie Bel Air Fine Art propose les oeuvres de quatre artistes de Street Art.

Une salle entière est consacrée au grand revendicateur : Banksy. Actif depuis 1993, l’artiste mêle humour et regard critique sur nos sociétés actuelles. Son anonymat lui permet de faire passer des messages politiques et provocateurs comme en témoignent certaines pièces de l’exposition. Comble de son anonymat délibérément engagé : il est l’artiste Street Art le plus reconnu et le plus cher aujourd’hui. 

@AAG, Summer Street Festival

@AAG, Summer Street Festival

Ses œuvres s’envolent à plusieurs centaines de milliers de dollars. L’une de ses compositions sera vendue le 14 septembre prochain, elle a pour support un camion Volvo FL6. C’est la maison de vente Bonhams qui s’en chargera. Le prix de la vente atteindra certainement les 2 millions de dollars.

Banksy, Turbo Zone Truck (Laugh Now But One Day We’ll Be in Charge) (2000). Courtesy of Bonhams.

Ses installations sont visibles aux quatre coins de la terre sur des tas de supports aussi différents qu’extravagants les uns des autres ; pochoirs, peintures, sculptures, détournements d’objets urbains ou d’œuvres classiques, installations, véhicules…

©Vanna Karamaounas, Summer Street Art Festival

Il frôle très souvent la limite de la légalité avec par exemple les faux billets qu’il avait imprimés : « Banksy of England » à l’éffigie de Lady Di. On se rappelle encore son intrusion au MoMa, au Louvre, ou à la Tate Britain pour y suspendre ses propres oeuvres…

©Banksy, ©streetartavenue.com

A travers ses créations, la star anonyme dénonce principalement la société de consommation et la censure, autrement dit, la liberté. Il le fait avec beaucoup d’humour et de détours, ainsi son œil est aussi une critique majeure de l’art contemporain : devons-nous nous prendre au sérieux ? 

©Vanna Karamaounas, Summer Street Festival

©Anna Neuveglise, Summer Street Festival

Być est un lausannois dont les dessins proposent matière à réflexion : une femme voilée sur une moto, les jambes tatouées et dénudées; un burger de femme, une toile mêlant la condition féminine et la surconsommation; ou encore des colis Amazon arrivés un peu trop loin… 

Son pseudonyme n’est pas choisi au hasard puisqu’il signifie en polonais « être » ou « rechercher ». Być est en quête d’expression perpétuelle.

©Anna Neuveglise, Summer Street Festival

Pimax est un artiste parisien. Avec son chien rouge Nourf (dont les accessoires préférés sont la casquette, la bombe à peinture ainsi que le skateboard), Pimax nous fait visiter sa ville, à travers un univers urbain, coloré et déjanté. Ses tableaux sont composés de matériaux récupérés dont les détails et la profondeur sont infinis. Les couleurs très franches rappellent le vert de l’herbe, le bleu du ciel ou encore le jaune solaire. Cette gamme colorimétrique fait référence aux impressionnistes. 

Les œuvres ont la particularité d’être très souvent éphémères puisqu'elles sont à même les mûrs – affiches/pochoirs – c’est un véritable hommage à la culture pop qui est donné à voir (Marylin Monroe d’Andy Warhol, Goldorak etc.)

©Anna Neuveglise, Summer Street Festival

Pour finir, M. Chat, un artiste franco-suisse, dont les oeuvres ornent les rues de Genève, de Paris et de bien d’autres villes. Thoma Vuille (AKA M. Chat) promène son félin optimiste et nous fait sourire, au détour d’une rue ou d’un métro. C’est dans une démarche de proximité, de culture de quartier que l’artiste a développé son personnage. 

 

Summer Street Art Festival - Banksy in Geneva.
Curated by Bel Air Fine Art

11 rue de l'Ancien Port  (quartier des Pâquis)- Until September 15th, 2019