Yvan Salomone

par Vanna Karamaounas
30 décembre 2020

Depuis 1991, Yvan Salomone peint à l’aquarelle, semaine après semaine, des œuvres au format immuable de 105 x 145 cm. Il peint des paysages industriels et portuaires, des zones désertées aux couleurs invraisemblables et inattendues déployées dans la fluidité de l’aquarelle qui abolit toute notion de temps et de réalité.

Depuis 1991, Yvan Salomone peint à l’aquarelle, semaine après semaine, des œuvres au format immuable de 105 x 145 cm. Il peint des paysages industriels et portuaires, des zones désertées aux couleurs invraisemblables et inattendues déployées dans la fluidité de l’aquarelle qui abolit toute notion de temps et de réalité et dévoile des émotions, des sensations qu’Yvan Salomone nous offre en partage. Rien ne permet de discerner l’antériorité d’une de ses œuvres par rapport à une autre. Elles sont en dehors du temps et des lieux et nous émeuvent par l’indicible atmosphère qui s’en dégage. 

 

Depuis le début de votre carrière vous trouvez vos inspirations dans les sites portuaires et industriels. Quel est votre intérêt pour ces lieux, l’ambiance ? le symbole ? les volumes ?

Ces zones se sont imposées à mon intérêt comme mirage et hiatus théâtral.

Yvan Salomone, Iconography

Comment se développe cette représentation architecturale, les lieux sont-ils intacts ou transformés ?

Chaque développement est absolument une fiction.

Vous n’y faites figurer aucune présence humaine, pourquoi ?

Le plateau est momentanément déserté mais les objets de cette seconde nature supposent une présence réelle.

Yvan Salomone, Bellfontain

Chaque format de vos œuvres est identique et invariable, des feuilles de papier de 105 cm x 145 cm. Y a-t-il une réflexion précise sur la dimension ? est-ce un rite, un confort ?

Une contrainte nécessaire au développement réactif.

Votre technique d’aquarelle est particulière et vous peignez à plat. L’œuvre se pense- t-elle verticale ou horizontale ?

Mouvement alternatif qui commence vertical et finit ainsi.

Yvan Salomone, Seelen Drama

Le choix des couleurs de vos aquarelles balayent les codes, comment ?

Sur ce plateau la couleur joue la comédie.

Les titres de vos œuvres sont invariablement composés de onze lettres, des titres nés de votre imagination. Le titre vient-il compléter et parfaire l’œuvre ?

Ultime condensation avant l’impact suivant.

Yvan Salomone, Plus ou moins

Vous sentez-vous proche d’un mouvement artistique ?

De beaucoup et d’aucun en particulier.

Vous avez effectué un voyage sur les mers de 42 jours, du Havre au Brésil. Il en est né un film de (1 heure 40) 42 minutes. Parlez-nous de cette odyssée ?

42 jours d’observation, flottant au-dessus du grondement de l’océan combattant celui constant des machines.

Votre rêve le plus fou ?

Me réveiller du cauchemar de l’histoire !

Yvan Salomone, Nuit étoilée

Pratique

Yvan Salomone, aquarelles

Galerie Sonia Zannettacci

4, rue Henri Fazy / 16, rue des Granges – 1204 Genève

https://www.artageneve.com/lieu/galeries/galerie-sonia-zannettacci